Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

incentive

  • Le grand tintouin

    Les élections présidentielles ont beau approcher, pour la première fois de ma vie d'électeur, je ne sais à qui ira mon vote. Et ce qui est problématique, c'est que je ne suis pas le seul à être confronté à un tel dilemme ! La semaine dernière, je me suis ainsi rendu à un incentive à Istanbul où j'en ai parlé avec certains participants. Et j'ai pu voir que nombre de gens n'avaient aucune idée de ce qu'ils allaient faire en mai prochain : ils s'accordaient en effet sur le poids de cette présidentielle, mais étaient encore tiraillés ; et certains n'étaient même pas sûrs d'aller voter ! Pourtant, une évidence ressortait clairement dans la discussion : personne n'était vraiment satisfait des candidats actuels. Et ce, malgré un éventail de programmes très riche. Entre la droite dure de Fillon, le programme surréaliste de Hamon, le bleu marine de Le Pen, et l'anti-systémisme autoproclamé de Macron, les électeurs devraient pourtant être satisfaits. Cependant, aucun de ces candidats ne satisfait ; pire, tous sont insupportables, à leur manière. Fillon qui est un véritable escroc. Macron qui tourne à vide. Hamon qui fait des tours de passe-passe budgétaires de plusieurs centaines de milliards d'euros. Le Pen, qui soutient l'idée du Frexit... Vraiment, aucune de ces personnes ne semble avoir de solution pondérée ; ils sont, chacun à leur manière, caricaturaux, et avancent des solutions délirantes pour la France. Et il m'apparaît de plus en plus évident que je ne pourrai voter pour aucun d'eux. Mais il reste tout de même une petite chance du côté des micro-candidats, qui restent pour l'instant dans l'ombre. Ils n'intéressent personne pour le moment, bien entendu. Mais je me dis qu'ils pourraient trouver une dynamique inattendue d'ici quelques semaines. Pour commencer, quand la présidentielle commencera pour de bon, chaque candidat profitera de la même présence médiatique que ses concurrents : ces candidats-là ne pourront alors plus être négligés comme ils le sont actuellement. Mais surtout, si les électeurs veulent vraiment du sang neuf, ils pourraient se passionner pour ces anti-systèmes. Et ne dites pas qu'il passeront jamais. Il ne faut jamais dire jamais. Les britanniques et les américains pourraient vous le dire, avec ce qu'ils ont vécu l'année dernière ! Au passage, j'ai bien apprécié cet incentive à Istanbul ; le timing était vraiment parfait. Voici le site de l'agence à laquelle nous avons fait appel, si vous recherchez une agence de qualité.