Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

conférence

  • France: labyrinthe aux aides sociales

    Vous vous demandez peut-être parfois pourquoi notre pays s'est enlisé dans un tel dédale d'aides sociales et d'impôts. Eh bien, ça tombe bien : parce que j'ai trouvé il y a peu le fil d'Ariane de ce dédale absurde. Il y a quelques jours en effet, la direction de mon entreprise m'a expédié à Barcelone pour participer à un séminaire. La plupart des interventions ne cassaient pas des briques, mais un intervenant cependant a expliqué comment la répartition de la richesse se faisait en fonction du niveau de développement du pays. Je vais essayer de résumer son propos. Dans les sociétés caractérisées par une extrême pauvreté, l’inégalité s'avère plutôt faible. Tous les habitants se trouvant globalement dans le même état de précarité, les écarts de revenus s'avèrent, c'est mathématique, plus réduits. C'est lorsque cette société commence à s'enrichir que l’inégalité se creuse. Pendant cette période décisive, la réussite dépend fortement de la capacité à avoir un maximum de liens avec l'élite. Comme ces facteurs varient évidemment d'une personne à l'autre, l'enrichissement au sein de la société est également distribué de façon très inégale. La richesse dans son ensemble augmente à toute vitesse mais chacun ne profite pas de cette manne au même titre. Quand la société atteint un certain niveau de revenus, une meilleure répartition devient indispensable. C’est généralement le moment où le citoyen lambda, au moyen des urnes, fait comprendre que la répartition est un sujet primordial de son point de vue, ce qui conduit à en faire de plus en plus une priorité du gouvernement. Les pays occidentaux sont par exemple dans cette période de forte répartition. Alors certes, cette diminution des inégalités est incontestablement respectable, parce qu'elle donne naissance à une société plus stable. Mais ce choix de l'égalité a un impact considérable sur l'économie. Impôts et subventions qui sont à la base de ce système de redistribution diminuent d'autant le potentiel de nos sociétés à engendrer de la richesse. L'intervenant de ce séminaire à Barcelone concluait que c'était peut-être là la prochaine évolution majeure de nos sociétés occidentales : un modèle qui soit un parfait équilibre entre socialisme et libéralisme. Car une société ne peut en toute logique redistribuer des richesses qui si elle les a créées d'abord. Suivez le lien pour les coordonnées de l’organisateur et vous inscrire à la prochaine manifestation.

    12751542_520986074738109_1115986184_n.jpg