Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Investir en France

En matière d'investissements étrangers, notre pays se porte bien, ces derniers temps. L'on recense en effet actuellement 630 décisions d’investissement dans le secteur manufacturier, soit 56  % de l’ensemble des investissements. Les entreprises étrangères du secteur des services sont, quant à elles, à l’origine de 44 % des projets avec 487 décisions d’investissement. La présence étrangère en France est sectoriellement diversifiée. Les principaux secteurs d’investissement en 2016 sont : les logiciels et prestations informatiques (12 %), le textile et accessoires (6 %), le conseil, l’ingénierie et les services aux entreprises (9 %), l’agroalimentaire (7 %), les équipements électriques, électroniques, informatiques (4 %) ainsi que les constructeurs automobiles (4 %). L’origine des investissements en France diffère selon le secteur d’activité. Ainsi, les entreprises allemandes sont à l’origine de 44 % des investissements décidés dans le secteur automobile, 30 % dans le secteur de la chimie et des équipements électriques. Tandis que les entreprises italiennes se distinguent dans les secteurs des parfums cosmétiques ainsi que des métaux et travail des métaux, à l’origine respectivement de 45 % et 40 % de l’ensemble des investissements réalisés par les entreprises de ce secteur. Enfin, la contribution des investissements des entreprises américaines est déterminante dans les secteurs des équipements et dispositifs médicaux, ainsi que des logiciels et prestations informatiques, qui sont respectivement à l’origine 38 % et 25 % des investissements de ces secteurs. La part des investissements décidés par des entreprises du secteur manufacturier représente 56 % de l’ensemble des décisions d’investissement et 59 % des emplois induits. À noter que les entreprises relevant du secteur Conseil, ingénierie ont été dynamiques en termes de projets et d’emplois induits, tout comme les entreprises étrangères opérant dans les secteurs des constructeurs automobiles et de l’agroalimentaire.

Les commentaires sont fermés.